position allaitement
blog

Les bonnes positions d’allaitement et la technique de mise au sein

Même si nourrir un enfant via l’allaitement est naturel, adopter la bonne position n’est pas toujours facile, notamment lorsqu’on allaite pour la première fois. Une mauvaise position et une mise au sein incorrecte peuvent être sources de crevasses, d’inconforts et de tétées douloureuses. Par ailleurs, certains nouveau-nés ont plus de mal que d’autres lors des tétées. Ce sont les raisons pour lesquelles il ne faut pas négliger la préparation à l’allaitement. Il y a plusieurs positions possibles. L’appropriation peut sembler difficile mais une fois que la technique est comprise, il n’y a rien à craindre. 

Les différentes positions pour réussir l’allaitement

La Berceuse ou la Madone

position allatitement madone berceuse
Position madone ou berceuse

C’est la position classique pour allaiter. Il s’agit de prendre le bébé comme pour le bercer dans les bras, de la manière la plus naturelle possible, avec son ventre contre le vôtre. Le bébé est donc couché sur le côté. Avec cette position, il est facile de coller sa bouche contre votre têton. 
Si vous êtes assise dans un fauteuil, avec la madone, votre bébé est sur vos genoux.  Mais vous pouvez aussi l’allaiter debout avec cette position bien que cela puisse être moins confortable pour vous, surtout si la tétée dure longtemps ou si bébé n’a pas encore compris la technique de succion. 

La berceuse inversée ou madone inversée

La position de la berceuse inversée est similaire à la position de la Madone mais votre bébé a la tête plus inclinée vers l’arrière. Cette position vous permet de guider la tête de votre bébé et de soutenir sa nuque avec votre main. L’autre main peut soutenir le sein. 

La position allongée sur le côté

Position allaitement allongé
Allongée sur le côté

La position allongée est aussi confortable que la madone. Allongée sur le côté, un coussin entre les jambes et dans le dos, vous avez la jambe supérieure repliée pour ne pas basculer en avant. Votre bébé est allongé en face de vous, sa bouche au même niveau que votre sein. C’est une technique très pratique lors du cododo. 

La position d’allaitement allongée sur le dos

Position d’allaitement allongée sur le dos

Cette position est également possible lorsque vous êtes couchée. Vous vous mettez sur le dos, sur votre lit, un canapé ou un fauteuil à bascule. Vous mettez votre enfant sur vous en le calant à l’aide d’un coussin d’allaitement lorsqu’il est petit. Lorsqu’il est plus grand, votre bras suffit pour le tenir dans cette position d’allaitement.

La position ballon de rugby

Position allaitement rugby
Position allaitement rugby

Imaginez-vous en train de tenir un ballon de rugby. Votre bébé est sur le côté, à la hauteur de votre taille. Vous le maintenez par votre bras et le soutenez par un coussin. Une de vos mains soutient le bébé, avec l’autre main vous pouvez soutenir votre sein.

En cas de difficulté de prise de sein ou si le nourrisson ne sait plus téter, il convient de tester les différentes positions d’allaitement.Votre nourrisson pourra mieux attraper le sein et le caler dans sa bouche avec une position, plus qu’une autre. 

L’utilisation d’un coussin d’allaitement est efficace pour caler votre bébé et pour éviter que vous ayez mal aux bras à force de tenir la tête du bébé.

D’autres positions moins classiques existent comme la position en Koala ou la position de la Louve. La position en Koala est une méthode où le bébé est en position verticale. Elle se pratique lorsque vous allaitez en écharpe de portage et lorsque votre enfant sait tenir sa tête seule. Quant à la position de la louve, vous vous mettez à quatre pattes sur le bébé allongé et lui donnez le sein de cette manière. Cette méthode sera privilégiée lors des cas plus spécifiques, pour déboucher des canaux obstrués par exemple. 

Les étapes de la mise au sein

Pour une succion efficace et un transfert de lait optimal, la bonne position d’allaitement et la prise correcte du sein par l’enfant sont indispensables. Voici les étapes à suivre pour la mise au sein du nourrisson :

  1. Prendre bébé face à vous et bien le soutenir, selon une des positions de l’allaitement. Vous pouvez être assise, semi-assise ou allongée. L’oreille, l’épaule et la hanche du bébé sont sur une même ligne droite. L’oreille ne touche pas l’épaule. Si vous soutenez votre sein, assurez-vous que vos doigts sont à l’extérieur de l’auréole. 
  2. Appuyez le menton du bébé contre votre sein. Cela déclenche l’ouverture de sa bouche. La lèvre du bas doit être à l’extérieur de l’auréole.
  3. La tête du bébé est légèrement inclinée en arrière pour lui permettre de bien avaler. Quand bébé ouvre grand, rabattre doucement sa tête vers le sein. 
  4. Bébé a la bouche grande ouverte, sa langue doit être vers le bas et le mamelon touche son palais. Le réflexe de tétée se déclenchera. 
  5. Lorsque la prise du sein est bonne, le menton du bébé est enfoncé dans le sein. On ne voit donc pas ses lèvres. Sa bouche est grande ouverte et son nez est dégagé. 
  6. Au bout de quelques minutes, changer de sein afin de prévenir le déséquilibre de la taille des seins ( le sein qui allaite le plus sera plus volumineux que l’autre) . La tétée doit se poursuivre jusqu’à ce que bébé se retire de son propre gré.

Combien de temps dure la tétée ?

La règle est de donner le sein jusqu’à ce que le bébé s’arrête par lui-même. La durée moyenne d’une tétée est de 12 à 67 minutes, à raison de 4 à 13 séances d’allaitement par jour, selon Medela.
En moyenne, 75ml de lait est bu par votre enfant sur un seul sein. Pour 2 seins, le volume moyen bu lors d’une séance d’allaitement peut aller jusqu’à 234ml.
Il est important d’alterner les deux seins et de donner le lait au bébé assez longtemps pour qu’il puisse bénéficier de tous les éléments du lait maternel(eau, protéines…). En effet, au cours de la tétée, la composition du lait maternel change. En début de tétée, le lait est presque transparent. Il est riche en eau et en sucre. Cela permet d’hydrater le bébé. Au fur et à mesure de la tétée, le lait est plus dense, il s’enrichit en protéines et en graisse. Ces éléments nutritifs permettent la croissance et la prise de poids du nourrisson.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *