douleurs inconforts allaitement
blog

Les inconforts de l’allaitement

Selon la DREES ( Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), deux bébés sur trois sont allaités à la naissance. Cette statistique révèle une prise de conscience des bienfaits de l’allaitement maternel. Mais même si c’est naturel, allaiter n’est pas toujours facile pour les mamans. C’est pourquoi une préparation est indispensable. Faisons le point sur les inconforts de l’allaitement et les solutions que j’ai adoptées pour les surmonter. 

Les douleurs au sein pendant l’allaitement 

Les deux principales douleurs inconfortables lors de l’allaitement sont celles liées aux crevasses des mamelons et à l’engorgement du sein. 

Les crevasses du mamelon 

Des douleurs peuvent être ressenties pendant l’allaitement. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une douleur liée aux crevasses des mamelons. Ce sont des lésions au niveau du têton.  Le contact avec la salive du nouveau-né ainsi qu’une mauvaise position pendant la tétée peuvent accentuer la douleur. Lorsque les crevasses sont internes, il peut même y avoir de saignement. 

Comment prévenir les crevasses de l’allaitement ?

Pour prévenir les crevasses du mamelon pendant l’allaitement, il convient d’appliquer une baume ou crème anti-crevasse sur les deux tétons tous les jours au moins un mois avant l’accouchement. C’est un geste qui permet de bien hydrater les mamelons avant le début de l’allaitement. Avec cette méthode, je n’ai pas eu de problème de crevasse lors de mes deux accouchements.
Certaines astuces de grand-mères sont également efficaces mais je n’ai pas testées. Il s’agit par exemple de bien masser les seins avec de l’huile de coco dès le début du dernier trimestre de grossesse. Cette huile peut aussi d’ailleurs être appliquée sur le ventre afin de prévenir les vergetures. 

Comment réparer les crevasses de l’allaitement ?

La baume anti-crevasse est efficace lorsqu’on a des gerçures au niveau du mamelon. La baume est épaisse et très grasse. Je l’ai appliquée avant chaque tétée lors des premières semaines d’allaitement. C’est aussi ce qui sera indiqué sur la notice d’utilisation. Une seule noisette suffit. C’est une crème à base de lanoline pure. Elle est sans odeur et sans goût et il n’est pas nécessaire de la retirer avant la tétée. En ce qui me concerne, j’enlevais juste les excès avec une compresse stérilisée. Le mamelon reste bien hydraté pendant la prise de sein. 
Utiliser des bouts de sein en silicone peut également dépanner lorsqu’on a des crevasses. Cela permet d’éviter le contact direct du sein avec la bouche du nourrisson et de réduire les douleurs lors de la tétée. 

La bonne position de prise de sein 

Afin de prévenir les crevasses ou d’éviter qu’elles s’intensifient, la maman doit bien positionner le nourrisson lors de la tétée. La bonne position lors de l’allaitement permet au bébé de bien prendre le sein, d’avoir le nez bien dégagé, et facilitera la succion et la déglutition. 

L’engorgement des seins 

Lorsque la production de lait est excessive par rapport au besoin du bébé, il peut y avoir un engorgement. Le sein se remplit rapidement, gonfle et devient dur. Il sera très sensible au toucher.  L’engorgement est douloureux. Il convient donc d’évacuer l’excès de lait pour soulager le sein engorgé.
Une mauvaise prise de sein par l’enfant est aussi source d’engorgement. Le lait monte mais bébé ne sait pas bien téter et ne prend donc pas une quantité suffisante de lait maternel. 

Comment soulager l’engorgement des seins ?

Pour désengorger le sein, il faut évacuer l’excès de lait. Allaiter pendant l’engorgement soulage mais le débit de lait sera fort et pourra étouffer bébé. Il est donc recommandé d’utiliser un tire-lait pour évacuer l’excès. Cela soulage immédiatement et permet au nourrisson, par la suite, de téter doucement et à son rythme.
Si l’engorgement survient au bureau ou dans un lieu où vous ne pouvez pas utiliser de tire-lait ni allaiter, rendez-vous discrètement aux toilettes, massez le sein engorgé et pressez sur le mamelon pour que le lait s’évacue. L’idéal sera de s’équiper d’un tire-lait manuel dans son sac à main et de tirer le lait discrètement lorsqu’il y a engorgement. A domicile, vous pouvez également louer un tire-lait.  

L’allaitement en public, un des principaux inconforts de l’allaitement 

Allaiter en public fait aussi partie des inconforts de l’allaitement. En France, il n’y a pas de loi qui nous interdit d’allaiter en public mais le regard et le jugement des gens peuvent rendre la maman mal à l’aise. 

Quelles solutions pour allaiter discrètement en public ?

Voici quelques astuces permettant d’allaiter confortablement en public.

  • “Choisir un coin où il y a moins de passages et qui est moins visible.”
    Cela permet non seulement d’allaiter discrètement mais créera également une ambiance calme qui apaisera la maman et le bébé. 
  • “Porter un vêtement et un soutien d’allaitement.”
    Ils font partie de l’essentiel pour l’allaitement. Ils permettent de faciliter les mouvements et d’être à l’aise dans ses habits .
    Un simple geste suffit pour allaiter avec un tee-shirt d’allaitement ou une chemise à déboutonner.
    Porter un haut moulant ou encore une robe qu’il faut relever pour sortir le sein n’est pas la solution si vous voulez allaiter confortablement en public. 
  • “Utiliser une écharpe de portage.”
    L’écharpe de portage permet, non seulement d’être accolé à bébé mais également de cacher le sein pendant la tétée. 
  • “ Cacher bébé sous un poncho ou un lange”
    Cela se fait beaucoup lorsqu’on veut cacher la poitrine pendant qu’on allaite. 

Faire l’amour lorsqu’on est maman allaitante est-il inconfortable ?

L’allaitement ne doit pas entraver le plaisir affectif et sexuel des couples. Une maman qui allaite a besoin de moment d’affection, de détente et de plaisir même si elle ne sent pas systématiquement ce besoin à l’arrivée de bébé. Elle a aussi besoin de lâcher prise. Faire l’amour est un besoin naturel dont elle ne doit pas se priver sous prétexte qu’elle allaite mais rien ne sert non plus de forcer. 

Certaines mam’allaitantes ne souhaitent pas ou sont mal à l’aise lorsque le partenaire touche ses seins mais l’intimité de couple doit être conservée même s’il faut changer les habitudes au lit.

Une baisse de libido peut également survenir chez une maman allaitante. En effet, pendant la période de lactation, la sécrétion d’oestrogènes et de progestérone est limitée. Ce déséquilibre hormonal peut induire une sécheresse vaginale. Dans ce cas là, afin de préserver leur intimité, le couple devra se réorganiser et trouver des alternatives pour se partager les plaisirs sans pénétration ou avec l’utilisation d’accessoires qui aident à stimuler le libido féminin. 

Dans tous les cas, l’intimité de couple peut être retrouvée petit à petit. Rien ne sert de forcer si vous sentez que vous n’y arrivez pas. Le dialogue entre le couple et la compréhension mutuelle sont primordiaux pendant la période d’allaitement.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *